WindowsOuLinux : Différence entre versions

De Ensiwiki
Aller à : navigation, rechercher
(telesun tourne bien sous RedHat)
(Programmation)
 
Ligne 45 : Ligne 45 :
 
L'avantage est ici à Linux. Windows a beau proposer tous les langages de programmation existants, Linux a l'avantage de plonger le programmeur dans un milieu plus "codeur". Lignes de commandes qui font gagner du temps (ne serait-ce que pour se balader de répertoire en répertoire), fonctions de recherche autrement plus efficaces que celles de Windows (merci le grep), et finalement, un Eclipse aussi puissant que celui de Windows qui permet le code en Java, C/C++, PHP, ... L'ensemble des compilos s'installant en un clic (ou une ligne de commande...).
 
L'avantage est ici à Linux. Windows a beau proposer tous les langages de programmation existants, Linux a l'avantage de plonger le programmeur dans un milieu plus "codeur". Lignes de commandes qui font gagner du temps (ne serait-ce que pour se balader de répertoire en répertoire), fonctions de recherche autrement plus efficaces que celles de Windows (merci le grep), et finalement, un Eclipse aussi puissant que celui de Windows qui permet le code en Java, C/C++, PHP, ... L'ensemble des compilos s'installant en un clic (ou une ligne de commande...).
  
Enfin, c'est l'environnement de développement le plus proche de Telesun (et pas pour rien, Telesun fonctionne sous RedHat Linux).
+
Enfin, c'est l'environnement de développement le plus proche de celui de l'Ensimag.
  
 
Loin de moi l'idée de dire qu'il n'y a que Linux pour coder (je code personnellement sous... Windows. Enfin tant que ça ne touche pas au C/C++). Je pense que vous devriez tester, vous faire une idée, et choisir.
 
Loin de moi l'idée de dire qu'il n'y a que Linux pour coder (je code personnellement sous... Windows. Enfin tant que ça ne touche pas au C/C++). Je pense que vous devriez tester, vous faire une idée, et choisir.
 
  
 
== Conclusion ==
 
== Conclusion ==

Version actuelle en date du 15 septembre 2015 à 15:36

Introduction

À moins d'être un utilisateur de MacOS converti, vous avez le choix entre deux types de systèmes d'exploitation (OS) :

  • Windows, très axé sur l'aspect user-friendly, moins sur le "configurable". (Windows XP, Windows Vista)
  • Linux, plutôt axé contrôle de la machine, au détriment, parfois, de la compatibilité (on y reviendra plus tard).

Je vais immédiatement faire tomber deux idées pré-reçues :

  • "Pffff Linux c'est trop compliqué de toute façon, la ligne de commande c'est pas pour moi." : FAUX. La plupart des distributions Linux possèdent deux gestionnaires d'interface graphique très efficaces, Gnome et KDE) qui vous évitent de taper la moindre ligne de commande. Laquelle est juste là pour vous simplifier la vie, ou vous permettre d'effectuer des opérations complexes (et vous donner une impression de pouvoir...).
  • "Développer sous Windows, c'est galère" : FAUX aussi. Les langages Ada, Java, PHP, R, Scilab pour ne citer qu'eux, s'installent en quelques clics. Évidemment, pour le C et le C++, c'est un petit peu plus tordu, mais rien de sorcier non plus (tant que vous ne cherchez pas une librairie codée au fond des bois par un gros g33k).

Conclusion préliminaire : il n'y en a pas un mieux que l'autre. Alors pourquoi ne pas prendre les deux ?

Différences

Le graphisme

La communauté Linux s'est rendue compte que pour attirer les utilisateurs, il fallait un graphisme agréable. Deux images valent peut-être mieux qu'un long discours :

Windows
Linux

Au final, on retrouve des fonctionnalités assez identiques en utilisation normale. Par contre, Windows gagne un point en ce qui concerne votre ludothèque : les performances des drivers graphiques Linux ne sont pas aussi bonnes que celles de Windows, à l'heure actuelle. Du coup, votre WoW ou Crisis ou je ne sais quel jeu gourmand risque de tourner moins bien sur Linux... pour peu que vous arriviez à l'installer ! Un gros travail est actuellement en cours, mais pour l'instant, Windows mène.


Installation de l'OS

Windows : suivant, suivant, terminer. Gestion des partitions simplissimes (peut-être trop...). Et si le driver n'existe pas sous Windows, c'est que votre matériel n'existe pas non plus.


Linux possède lui aussi une interface d'installation très user-friendly. Le plus de Linux, c'est qu'il vous détecte les autres OS déjà installés et vous permet de créer un double boot Linux - Windows (il le fait plus ou moins automatiquement en fait). Le moins, c'est que la plupart des gens ont peur au moment de créer les partitions. Et il y a de quoi... l'outil est puissant, et ses conséquences tout autant.

Par contre, les concepteurs oublient régulièrement de développer les drivers pour Linux. Ou alors les développent de façon approximative. Conclusion : si on y est allé à l'aveugle, on se retrouve, dans le meilleur des cas, avec des prises façades qui ne marchent pas, dans le pire, avec des stries bleus sur l'écran (c'est du vécu...). Il convient donc de jeter un œil à la compatibilité avant de se lancer.


Logiciels

Sous Windows, pour installer un logiciel, il vous faut le trouver. Puis le télécharger, et lancer l'installation. Cela reste relativement simple, pour peu que l'on sache où chercher.

De nombreuses méthodes sont disponibles sous Linux : compilation à la main (utilisateurs avancés), téléchargement de paquetages et installation (on retrouve Windows) et gestionnaire de paquetages (pour les flemmards : cochez le logiciel dans la liste et Linux fait le reste : gestion des dépendances, téléchargements, installation, configuration...).

À noter que la plupart des logiciels Windows ont au moins un équivalent Linux (si ce n'est pas le même logiciel). Inversement, la plupart des logiciels disponibles sur Linux ont été portés sur Windows.

Programmation

L'avantage est ici à Linux. Windows a beau proposer tous les langages de programmation existants, Linux a l'avantage de plonger le programmeur dans un milieu plus "codeur". Lignes de commandes qui font gagner du temps (ne serait-ce que pour se balader de répertoire en répertoire), fonctions de recherche autrement plus efficaces que celles de Windows (merci le grep), et finalement, un Eclipse aussi puissant que celui de Windows qui permet le code en Java, C/C++, PHP, ... L'ensemble des compilos s'installant en un clic (ou une ligne de commande...).

Enfin, c'est l'environnement de développement le plus proche de celui de l'Ensimag.

Loin de moi l'idée de dire qu'il n'y a que Linux pour coder (je code personnellement sous... Windows. Enfin tant que ça ne touche pas au C/C++). Je pense que vous devriez tester, vous faire une idée, et choisir.

Conclusion

Pendant mes deux premières années à l'ENSIMAG, j'ai vu des gens ne jamais toucher un Linux, d'autres qui n'y connaissaient pas grand chose au début ne plus en décoller. D'autres passer sous Mac. Au final, ce qui importe, c'est que vous trouviez l'environnement qui vous parait le plus agréable. Voire que vous en utilisiez plusieurs.

À l'heure actuelle, j'utilise un dual boot Windows - Linux (i.e. je choisis au démarrage quel OS je veux utiliser) avec Windows par défaut. Et je pense que mon passage sous Linux m'a fait assimiler énormément de notions qui m'évitent de ne pas savoir quoi faire sous Windows.