Putty

De Ensiwiki
Aller à : navigation, rechercher
Putty icon.gif PuTTY
Développeur Simon Tatham

Dernière version 0.60

Environnement Windows, Linux

Type Emulateur de terminal
Licence MIT license

Site Web Putty

Windows.png  Windows 


Lorsque vous vous connectez sur un TX (espèce d'ordinateur ultra compact), vous vous connectez en réalité sur un serveur distant (au deuxième étage, dans une salle machine à laquelle vous n'avez pas accès).

Pour accéder au terminal (ou console, utilisation ici: Bash : Introduction) que vous utilisez sur les TX (telesun >), vous devez disposer d'un client établissant la connexion avec votre serveur. Noter que vous n'avez pas besoin du VPN pour réaliser cette connexion (mais vous pourriez en avoir besoin pour avoir une connexion tout court, si vous êtes dans l'enceinte de l'Ensimag !). Le protocole le plus adapté à ce type d'utilisation est SSH pour Secure Shell Client. Ce protocole permet de vous authentifier sur la machine distante et de disposer alors d'un terminal.

Le client en question ici est Putty qui est gratuit. Il sait aussi gérer les protocoles Telnet, Rlogin. Il est d'ailleurs capable de faire passer les requêtes X11 (permettant l'affichage de fenêtres comme sur un TX) à un serveur d'affichage adapté. Je vous conseille Xming, son installation et utilisation sont décrites un peu plus bas.

Téléchargement et installation

Putty est gratuit.

Même si il ne nécessite pas d'installation (i.e.: télécharger et exécuter), je vous recommande, pour plus de confort, d'utiliser la version avec un installateur.

Rendez vous sur la page : Téléchargement Putty

Allez dans la première section de liens et cliquez sur celui dans la catégorie A Windows installer for everything except PuTTYtel ou cliquez directement sur le lien suivant pour obtenir l'exécutable : Get Putty!

Installez à présent Putty en suivant l'assistant.

Utilisation

Démarrage rapide

Dans ce tutoriel, nous allons utiliser le système assez original des profils. Cliquez sur les captures d'écrans pour les agrandir, on voit beaucoup mieux en plein écran...

  1. Lancez Putty à partir du menu démarrer. (Cela ne coûte rien de le dire)
  2. Cliquez sur Session dans l'arbre
    Ecran Sessions
    Activer X11
  3. Saisissez dans le champs dessous Host Name (or IP Address):
    • Si vous êtes le seul utilisateur de votre machine, inscrivez votrelogin@votremachine. Exemple: mon login est wiki, je me connecte sur pcserveur.ensimag.fr (voir ci-dessus), je rentre donc wiki@pcserveur.ensimag.fr. Cela évitera de saisir votre login à chaque fois.
    • Si vous êtes plusieurs utilisateurs, saisissez que le nom du serveur. Vous devrez alors saisir votre couple login/mot de passe à chaque session.
  4. Vérifier que le port est bien 22 (port ssh)
  5. Vérifier que SSH est bien coché aussi
  6. Optionnel: si vous voulez faire une session graphique, dans la catégorie Connection/SSH/X11, cocher Enable X11 forwarding. Penser à chacune de vos connexion à lancer le serveur X. Si vous oubliez, ça marchera quand même mais sans les fenêtres, vous n'aurez que le terminal à votre disposition. L'erreur can't open display est caractéristique d'un oubli de serveur X. (en passant, si vous voulez installer un serveur X, en voici un très simple: Xming. Téléchargez le, installez le à l'aide de l'assistant et lancer Xming depuis le menu démarrer de windows et c'est tout!)
  7. Revenez sur la catégorie Session et enregistrer votre configuration actuelle. Pour ce faire, saisissez son nom dans le champs Saved Sessions puis cliquer sur Save.

Ainsi à chaque démarrage, il suffira de cliquer sur le nom de la configuration pour lancer la connexion.

Modifier un profil

Pour modifier un profil:

  1. Surligner celui que vous voulez modifier dans la liste Load, save or delete a stored session et cliquez sur Load.
  2. Effectuer vos modifications.
  3. Revenez dans la catégorie Session et cliquer sur Save

Connectez vous !

Rien de plus simple, faites un double clic sur le profil de connexion que nous venons de créer ensemble ci dessus.

Une fenêtre sur fond noir vous demandera votre identifiant (éventuellement) et votre mot de passe (éventuellement aussi). Si vous ne voulez plus saisir votre mot de passe, consulter l'item Utilisation avancée.

Si tout va bien, vous avez le message de bienvenue de votre serveur dans la fenêtre:

Last login: Sun Aug  3 18:58:51 2008 from xxxxx
                Welcome to ensisun
Sun Microsystems Inc.   SunOS 5.10      Generic January 2005
******************************************************************************
        Club GNU/Linux : http://linux.ensimag.fr/
        Club Technologies Microsoft : http://clubms.imag.fr
        Lab OS X : http://labosx.ensimag.fr
******************************************************************************


Utilisation avancée: utiliser les clefs d'authentification

Il est possible de s'affranchir de la saisie du mot de passe qui vous a été fourni en début d'année lorsque vous vous connectez à votre serveur depuis l'extérieur. Cette manip repose sur l'utilisation des clefs publiques/privées. Je vous renvoie sur les cours de réseaux en 1A. Pour faire simple, il y a deux clefs: une privée et une publique qui vont ensemble. Le serveur connait la clef publique. Lors de l'initialisation de la connexion, le serveur envoie un chiffe aléatoire, dit "challenge". Votre ordinateur, à l'aide de la clé privée, applique une transformation mathématiques à ce challenge et renvoie la réponse. Le serveur lui vérifie que le résultat est correct à l'aide de la clef publique (notez que la clef publique ne permet de connaitre la réponse au challenge mais ne peut que le vérifier, ne me demandez pas pourquoi, c'est mathématiques).

La démarche exacte est décrite dans l'article dédié aux Clés SSH.

Extensions et compléments

Putty dispose de nombreux compléments :

  • Puttygen : Générez ou importez facilement des clés d'authentification pour SSH. Conversions possibles.
  • Pageant : Client d'authentification SSH (authentifie votre machine avec la clé générée par Puttygen)

Il existe des versions "Deluxe" de Putty comme Putty Tray ou KiTTY : reconnexion après coupure, liens hypertexte ou encore minimisation dans la barre des tâches.


Depuis peu, des versions pour Unix et téléphone mobile sont sorties.