Projet de spécialité - Vers un Système de Gestion de Contenu (CMS) Simple et Sobre énergétiquement

De Ensiwiki
Aller à : navigation, rechercher

De nombreux sites Web d'équipes, de laboratoires, de projets ou d'associations utilisent de nos jours un système de gestion de contenu (CMS pour Content Management System). Pour faire simple, de tels CMS sont dédiés à la publication de contenu publié directement par les utilisateurs du site, sous forme de pages. Parmi les plus connus, on peut lister Wordpress ou encore Joomla!.

Si l'objectif de ces CMS est de rendre les opérations de publication faciles pour l'utilisateur, à notre connaissance, aucun de ces CMS ne se concentre réellement sur la sobriété énergétique et la simplicité d'installation. L'objectif de ce projet filé est de développer un CMS dont les critères principaux soient :

  • simplicité
  • sobriété énergétique (à la fois côté backend et côté frontend)
  • facilité d'installation
  • libre (et à source ouverte)
  • s'appuyant sur un langage non exotique et non « gourmand » (dont le choix fera partie du projet)

L'objectif est d'obtenir un CMS qui soit directement utilisable pour gérer le site web d'une petite équipe par exemple.

L'objectif de sobriété énergétique induit de nombreuses questions qui devront être discutées lors du projet. Parmi ces questions :

  • pour le coté serveur :
    • vaut-il mieux des pages générées dynamiquement (ce qui est plus sobre en stockage, mais plus gourmand en calcul) ou des pages servies statiquement (la réciproque),
    • si le choix se porte sur des pages dynamiques, quelles technologies et quelle consommation (stockage, énergétique) / techno ?
  • pour le coté client :
    • évaluation de la consommation en fonction du choix des couleurs, des technos,
    • de la même manière, comment arbitrer le compromis entre l'économie de données transportées (envoi d'un fichier JSON sobre avec les éléments + construction coté client) ou l'économie de calcul côté client (au détriment des données transportées) ?

Encadrants : Sylvain Bouveret, Sébastien Viardot

Taille de l'équipe : 3 ou 4 étudiants