Projet de spécialité - Carbonalyser++ : Vers un Outil d'Estimation du Trafic Réseau et de son Impact sur une Machine

De Ensiwiki
Aller à : navigation, rechercher

Les usages du numérique − et en particulier du numérique connecté − envahissent notre quotidien. Pour ne prendre qu'un exemple, selon Cisco, l'ensemble du trafic IP atteignait en 2017 1,5 Zo, soit 1.5e21 octets. À titre de comparaison, ce même trafic était estimé à environ 3,2 Eo en 2002, soit presque 500 fois moins. Toujours selon la même étude, la croissance du trafic devrait atteindre 26 % par an entre 2017 et 2022. Notons qu'environ 80 % de ce trafic concerne les usages vidéo [1], parmi lesquels la vidéo à la demande (34 % du trafic global), la pornographie vidéo (27 % du trafic global), les tubes (21 % du trafic global).

Ce trafic réseau a un énorme impact sur la consommation énergétique mondiale, ce qui pose un problème environnemental majeur. À titre individuel, nous ne sommes cependant pas forcément conscients de la quantité de données que nous échangeons sur le réseau, ni de l'impact de ces échanges en termes énergétiques et en termes d'émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). Un outil existe pour analyser la quantité de données échangées sur le Web et estimer son impact : Carbonalyser. Cependant, il n'existe pas à notre connaissance d'outil similaire s'appliquant à tout le trafic réseau entrant et sortant d'une machine. L'objectif de ce projet est de développer un tel outil.

Ce projet comporte plusieurs parties :

  • Développement d'un outil permettant d'évaluer la quantité de données échangées à l'échelle d'une machine. Dans un premier temps, on pourra se concentrer sur un OS particulier (GNU / Linux par exemple)
  • Extension de l'outil pour en fournir une interface conviviale et informative
  • Extension de l'outil pour fournir des estimations de consommation énergétique liée à l'échange de données, en fonction de l'interface utilisée (filaire, Wifi, réseau mobile...), et estimation de la quantité de GES liée à cet échange de données
  • Évaluation de la possibilité d'estimer plus finement l'impact énergétique des données échangées en tenant compte de la source des paquets entrants et de la destination des paquets sortants.

On pourra s'appuyer sur des outils existants tels que vnStat.

Encadrants : Sylvain Bouveret, Martin Heusse

Taille de l'équipe : 3 ou 4 étudiants