Discussion:Gestionnaire de Versions

De Ensiwiki
Aller à : navigation, rechercher

Petite explication suite à mes annulations sur l'ordre des gestionnaires de versions :

Pour l'étudiant Ensimag « lambda », le choix entre Mercurial et Git n'a autant dire 0 impact : les concepts sont les mêmes, les deux gèrent très bien les scénarios habituels avec un petit nombre de commandes (push, pull, commit). Par contre, tous les étudiants devront apprendre Git en projet GL, donc toujours pour l'étudiant « lambda », ça serait contre-productif d'apprendre Mercurial tôt dans sa scolarité, pour devoir ré-apprendre Git en 2A.

Pour l'étudiant Ensimag « non-lambda », curieux et un peu Geek, ça serait plutôt une bonne chose d'apprendre deux gestionnaires de versions différents, pour voir et comparer les solutions existantes. Mais pour l'étudiant un peu Geek, il y a déjà bien assez de sources d'informations et de comparatifs sur le net, je doute qu'il se laisse influencer par un message subliminal dans l'ordre des VCS sur EnsiWiki.

Maintenant, s'il faut troller sur le choix du VCS en projet GL, le choix « SVN Vs Décentralisé » s'est fait sur critères techniques, mais le choix entre Git, Mercurial et d'autres (bzr, monotone, ...) s'est fait essentiellement sur critères non-techniques :

  • nombre d'utilisateurs, donc probabilité de ré-utiliser ses connaissances après l'Ensimag (d'après toutes les métriques que j'ai (popcon debian et ubuntu, nombre d'utilisateurs sur ohloh, nombre d'utilisateurs de bitbucket Vs github), Git a de l'ordre de 5 fois plus d'utilisateurs que Mercurial)
  • compétences de l'équipe pédagogique.

Il ne faut pas voir ce choix comme un jugement de valeur sur l'un ou l'autre des outils. --Moy 19 mai 2011 à 13:16 (CEST)


Git est suffisamment connu au sein de l'Ensimag du fait que son apprentissage soit imposé pendant la scolarité, donc pourquoi enfoncer le marteau dans les pages de l'Ensiwiki ? Et si pour vous l'ordre n'a pas d'importance, pourquoi avoir aussi promptement annulé les modifications ?

Les commandes de Mercurial et Git étant relativement proches, je doute qu'il soit contre-productif d'apprendre les deux pour l'étudiant lambda; ça pourrait même être le contraire dû à un renforçant des connaissances des DVCS à travers deux outils similaires mais non-identiques.

En ce qui concerne les statistiques : l'iPhone et l'iPad comptent des centaines de milliers d'applications et encore plus d'usagers et de téléchargements, allons-nous dans ce cas tous nous mettre à apprendre l'Objective-C à l'Ensimag ? Au passage, je doute que Google Code ait quelque chose à envier des autres services d'hébergement.

Windows est dominant dans le monde de l'entreprise mais la pédagogie à l'Ensimag se focalise sur Linux. Que dire de la réutilisation des connaissances ici ?

--Derouina 21 mai 2011 à 03:24 (CEST)