Choisir un éditeur de texte

De Ensiwiki
Aller à : navigation, rechercher

Cette page traite du choix d'un éditeur de texte indépendant ; vous pourriez très bien choisir d'utiliser celui fourni par votre IDE, comme Eclipse.

Les poids lourds : Vim et Emacs

Selon votre entourage, vous avez peut-être entendu parler d'Emacs ou de Vim. Ce sont les deux poids lourds de la catégorie, possédant tous deux de (très) nombreuses fonctionnalités et une communauté tentaculaire.

Quant à choisir entre les deux, veuillez vous référer à la page de chacun des éditeurs pour une petite section Pourquoi Emacs/Vim ?. Souvent, votre choix sera motivé aussi par votre entourage, pour l'aide et l'accompagnement, c'est plus simple.

Plus :

  • Fait probablement tout ce dont vous pourriez rêver d'un éditeur de texte, et même sûrement beaucoup plus.
  • Et le fait efficacement ; vous pourrez vous passer de la souris, gagner en productivité ou en confort (selon les gens).
  • Possibilité d'utiliser un seul éditeur pour tous (ou presque tous) vos besoins de code et autres activités ayant rapport avec l'édition de texte.
  • Utilisation possible dans la plupart des environnements, y compris la console (en SSH, c'est pratique).
  • Grande et ancienne communauté, vous trouverez probablement de l'aide un peu n'importe où, comme sur le Wiki, sur des sites spécialisés, ou plus simplement auprès de vos profs, ou en abordant un des gars à l'air louche qui rôdent dans les couloirs près des salles TX.

Moins :

  • Prise en main pas forcément évidente, nombre de commandes démesuré qui peut effrayer.
  • Investissement en temps nécessaire pour utiliser correctement l'outil.

Les éditeurs simples

À côté des deux monstres précédents, vous trouverez évidemment toute une panoplie d'éditeurs plus simples tels que Sublime Text, Kate pour KDE, Gedit pour GNOME, Notepad++ pour Windows, ou ...macqueux needed pour OS X. En console, il y a nano, joe, mg, etc.

Plus :

  • Prise en main immédiate et intuitive, la plupart du temps.
  • Parfois mieux intégrés à l'environnement que l'on utilise (p.ex. Kate dans KDE).
  • Suffisants pour beaucoup de tâches et d'utilisateurs.
  • Interface graphique souvent moins austère et considérée plus jolie par beaucoup.

Moins :

  • Fonctionnalités limitées, ce qui peut pousser à utiliser un éditeur différent pour chaque langage de programmation, et du coup à devoir changer ses habitudes à chaque fois qu'on change de langage.
  • Efficacité moindre (mais raisonnable dans la plupart des cas).
  • Disponibilité souvent assez limitée (à une interface graphique ou console uniquement, ou à certaines plateformes).